Côte d’Ivoire : le gouvernement souhaite le retour de tous ses biens mal acquis par les autorités coloniales

Le musée des civilisations de Côte d'Ivoire, le 29 septembre 2017 à Abidjan. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – La Côte d’Ivoire a enclenché le processus de restitution de ses objets d’art ancestraux, estimés à près de 20.000, détenus irrégulièrement dans des musées en Occident, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré.

“Dans le cadre du processus de retour de ces biens culturels mis en place avec l’Unesco et la branche africaine du Conseil international des musées, la Côte d’Ivoire a désigné deux médiateurs-réconciliateurs auprès de ces organisations et une première liste de 148 objets d’art à restituer a été transmise”, a-t-il précisé.

A en croire M. Touré, “au moins 50 musées en Europe et en Amérique détiennent dans leurs collections respectives environ 20.000 objets d’art d’origine ivoirienne”. Il a estimé la valeur de ces biens culturels ancestraux à plus de 6.000 milliards de francs CFA (environ 10 milliards de dollars).

Comme de nombreux pays africains, la Côte d’Ivoire a été spoliée de ses biens ancestraux par l’ancienne puissance coloniale française.

Le président français Emmanuel Macron avait promis la restitution des biens culturels africains pillés lors d’une visite à Ouagadougou (Burkina Faso) en novembre 2017. Le mois dernier, il s’est notamment engagé à restituer 26 oeuvres au Bénin.

Le ministère ivoirien de la Culture a pour sa part annoncé en novembre dernier avoir saisi l’Unesco pour faire arrêter la vente à Bruxelles de deux sculptures d’origine ivoirienne.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr