La Russie intègre le Conseil de sécurité de la Centrafrique

L'armée russe. Photo: DR

Bangui, Centrafrique (ADV) — La Fédération de Russie est admise ce vendredi au sein du Conseil de sécurité de la République centrafricaine. L’information a été confirmée à ADV par la présidence de la République.

C’est à l’issu d’un Conseil de sécurité extraordinaire de ce vendredi que les membres dudit conseil ont admis la Fédération de la Russie, qui depuis un certain temps assure la formation et le coaching des Forces Armées Centrafricaines sur le terrain.

« Admission d’un officier Général russe et son équipe au sein du Conseil de sécurité de la République centrafricaine. Il ne manque plus qu’un attaché de défense de la Chine », a confié à ADV cette source qui a aussi pris part à ce Conseil.

Cette admission est capitale pour la Centrafrique qui traverse depuis 2013 des périodes de violence. Pour cette source, l’option russe au sein de ce Conseil de sécurité est de rigueur: « On ne négocie pas avec les terroristes, mettez à nos dispositions tous les bataillons des FACA. Ensemble avec nos troupes d’élites et on va sans délai neutraliser des ennemis de la paix », rapporte cette source à ADV.

« Il s’agit là d’une reconnaissance des efforts fournis par la Russie pour la paix en Centrafrique », commentent plusieurs internautes sur les réseaux sociaux.

Plusieurs entités et personnalités composent le Conseil de sécurité de la République centrafricaine : Le président de la République, L’Union africaine, l’Union européenne (EUTM) au moins 5 nationalités, la France, les USA, la Russie , les participants de la Minusca plusieurs nationalités dont des Africains, la Minusca-force, la Minusca-police, les Représentants du Secrétaire Général de l’ONU, le directeur général de la police et le service de renseignement, le directeur général de la Gendarmerie et le service de la police judiciaire, le chef d’état-major et quelques officiers supérieurs, le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur, la coordination nationale DDRR/RSS, la coordination DDRR/RSS de la Minusca et le ministre conseiller spécial à la Présidence.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr