Les observateurs de la paix appellent à l’unification effective de l’armée au Soudan du Sud

Augostino Njoroge, président par intérim de la Commission mixte de suivi et d'évaluation reconstituée. Photo: JMEC, South Sudan

NEWSROOM (ADV) – L’organe de surveillance de la paix au Soudan du Sud a appelé vendredi à l’établissement de chiffres, de sites d’entraînement et de dates de début de cantonnement, ce qui constitue une étape essentielle vers l’unification effective des forces de sécurité.

Augostino Njoroge, président par intérim de la Commission mixte de suivi et d’évaluation reconstituée a déclaré que la question de la formation deviendrait cruciale lors de l’unification et du maintien des forces de défense et de sécurité nationales du Soudan du Sud.

“Déclarer le nombre, les lieux et les dates de début du cantonnement et des sites d’entraînement (pour les forces) est essentiel pour pouvoir passer à la prochaine phase décisive de l’unification des forces”, a déclaré Njoroge lors de la clôture d’un atelier de deux jours.

Les présidents et les membres de tous les mécanismes de sécurité responsables de la mise en œuvre du cessez-le-feu permanent et des arrangements de sécurité transitoires de l’accord de paix revitalisé ont assisté à la réunion.

M. Njoroge a déclaré que le Comité mixte de sécurité transitoire devrait donc élaborer des critères rigoureux pour la formation.

“Votre travail est sensible, mais des aspects essentiels tels que la confiance, la véracité et la clarté des objectifs ont tous été débattus (lors de l’atelier) de manière collégiale et professionnelle”, a déclaré M. Njoroge aux membres des mécanismes de sécurité.

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile à la fin de 2013 et le conflit a créé l’une des crises de réfugiés qui se développent le plus rapidement au monde.

Les Nations unies estiment que 4 millions de Sud-soudanais ont été déplacés à l’intérieur et à l’extérieur.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr