Centrafrique : le Conseil National de la Médiation explique l’accord de paix à la population

Le médiateur de la République, Jacques Mbosso. Photo : DR

Bangui, Centrafrique (ADV) – Le Conseil National de la Médiation sensibilise les leaders communautaires de Bangui et ses environs sur l’Accord de paix scellé entre le gouvernement et les groupes armés à Khartoum et signé à Bangui le 6 février 2019.

« Chacun doit jouer sa partition dans cet accord de paix car la paix dépend des efforts de tout le monde », a déclaré le médiateur de la République, Jacques Mbosso.

Pour le médiateur de la République, l’accord de paix, bien que ce soit le 8è depuis le début de la crise, présente un caractère contraignant pour une réussite. « Il dispose des mécanismes propres pour son suivi et engage toutes les parties même la communauté internationale », a-t-il souligné devant les leaders communautaires du 8è arrondissement.

« Il y’a vraiment d’interprétation qui ne cadrent pas avec la réalité. Nous comprenons mieux cet accord qui a mobilisé plus d’énergies », a confié à ADV Brice Maona, un des leaders de la jeunesse du 8è arrondissement de Bangui.

Plusieurs organisations se sont lancées dans la vulgarisation de cet accord mais aussi contraindre les signataires à respecter les termes de l’accord de Khartoum.

© Bur-csa – N.W – De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr