RDC : un militaire condamné à mort pour avoir tué un étudiant

Un militaire condamne à mort pour avoir tué un étudiant. Photo : DR

Nord-Kivu, RDC (ADV) – La décision est tombée ce vendredi 12 avril 2019 dans la ville de Butembo au Nord-Kivu.

L’auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo a rendu son verdict dans le dossier en flagrance du meurtre de l’étudiant Yala Nimi Caleb, qui était en deuxième graduat à l’ISDR/Kitsombiro dans la ville de Butembo, contre le sergent Makiesse Panzi André.

Ledit sergent était commis à la garde des entrepôts du programme élargi de vaccination aux côtés de locaux administratifs de la commune de Vulamba dans la ville précitée.

Il avait tiré à bout portant sur le jeune étudiant aux alentours de 19h, heure locale mardi dernier à Kavitero avant d’être arrêté par les services de sécurité de la place.

Son compagnon Mbuyu Prosper Yannick qui était à ses côtés le soir du crime, a pour sa part, été poursuivi pour abandon de poste.

Au cours des audiences du jeudi dernier, les deux prévenus avaient avoué leur forfait avant que Mbuyu Prosper âge de 22ans, révèle avoir tenté par tous les moyens d’empêcher son chef Makiesse âge de 50 ans, de tirer sur cet étudiant mais malheureusement sans y parvenir.

Consécutivement aux infractions commises par ces deux militaires, la cour militaire après ses délibérations, a condamné le sergent André Makiesse à “la peine de mort” et devra également payer une amende de 100.000$ à titre de dédommagement de la partie civile.

Son compagnon Mbuyu Prosper s’en sort plutôt bien puisqu’il écope de 2 ans de réclusion pour abandon de poste.

Ces audiences faut-il le préciser, ont été tenues publiquement ce vendredi 12 avril afin de permettre aux populations locales de suivre de près son déroulement, au rond-point cathédrale de Butembo.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr