Centrafrique : plusieurs rebelles capturés à Zoukombo, le PM demande l’accélération de la procédure judiciaire

Le premier ministre visite les captifs à la SRI. Photo : DR

Bangui, Centrafrique (ADV) – Au moins sept rebelles du FDPC ont été capturés à Zoukombo près de la frontière avec le Cameroun, par l’Armée nationale avec l’appui des casques bleus de la Minusca. Transférés à Bangui, le Premier ministre Firmin Ngrebada demande l’accélération de la procédure judiciaire.

Suite à la composition du gouvernement inclusif d’après le dialogue de Khartoum, le Front Démocratique pour le Peuple Centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine, mécontent avait bloqué la route nationale N°1 reliant Bangui au Cameroun par Garamboulaye. Après la réunion d’Addis Abeba, le leader du FDPC avait ordonné la libération de cette voie économique du pays. Malgré cette décision, ses hommes sur le terrain ont continué à bloquer la voie et à racketter les passagers poussant ainsi à une intervention musclée de l’armée et de la Minusca.

Parmi les sept rebelles capturés se trouve le “chef d’Etat-Major” du FDPC nommé Gaba. Le chef du gouvernement après une visite ce mercredi à la Section de Recherches et d’Investigations (SRI) de la gendarmerie nationale, a ordonné l’accélération de la procédure judicaire afin de les présenter devant la barre.

L’arrestation de ces rebelles après la destruction de leur base le weekend dernier ainsi que la libération de plusieurs véhicules confisqués, répond à l’article 35 de l’accord de paix signé entre le gouvernement et les 14 groupes armés le 6 février 2019. « Les parties reconnaissent que la violation de l’Accord expose les responsables aux mesures répressives prévues par les Garants et les Facilitateurs..(…) », stipule l’article 35 de l’accord.

Le blocus de cet axe a fait perdre à l’Etat au moins 6 milliards, selon des sources au ministère des Finances et du Budget.

Abdoulaye Miskine, leader du FDPC est depuis plusieurs années en République du Congo, dans le cercle rapproché du président Dénis Sassou Nguesso. Il a été nommé ministre de la Modernisation de l’administration et ses deux représentants au cabinet du Premier ministre et du président de la République.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr