RDC : le FCC de Kabila remporte la présidence de 20 assemblées provinciales sur 24

Le FCC a remporté la présidence dans 20 assemblées provinciales. Photo : DR

Kinshasa, RDC (ADV) – Les élections de membres des bureaux définitifs des assemblées provinciales en République démocratique du Congo se sont bel et bien déroulées le lundi 11 mars.

Sans surprise, c’est le camp politique de l’ancien chef de l’État Joseph Kabila, le Front Commun pour le Congo, “FCC”, qui est sorti la tête haute à l’issue de ces élections.

Sur les 24 provinces dans lesquelles les élections des membres de bureaux définitifs ont eu lieu, le FCC a remporté la présidence dans 20 assemblées provinciales.

À l’instar de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, où c’est le pasteur Godet Mpoyi de l’AFDC et Alliés, membre du FCC qui a été élu président du Bureau définitif de l’Assemblée provinciale avec 30 voix sur 48 votants.

Peu avant l’élection à Kinshasa, Peter Kazadi candidat du parti présidentiel l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, de Félix Tshisekedi, s’était retiré de la course sans toutefois donner les raisons.

Dans la province du Kasaï par exemple, c’est encore le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila qui raflé tous les 5 postes du bureau définitif. Alois Mushitu du PPRD a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale avec 26 voix sur 31 votants.

Une seule femme est parvenue à remporter ces élections. Il s’agit de Gertrude Kitembo toujours du FCC, qui a été élue présidente du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Maniema.

Parmi les quelques provinces remportées par l’opposition, figure notamment le Kasaï-Central où Aimé Sesanga de l’Alternance pour la République, “AR”, a été élu président du bureau définitif.

Dans un communiqué de presse signé par le député national Néhémie Mwilanya et coordonnateur du Comité Stratégique du Front Commun pour le Congo au terme de ces élections, le FCC s’est réjoui du résultat et a félicité tous ses députés provinciaux.

Il sied de noter par ailleurs que la même configuration risque de se répéter aux élections des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces d’autant plus qu’ils sont élus par les députés provinciaux. Et c’est le FCC qui a obtenu la majorité des députés tant nationaux que provinciaux.

Précisons cependant que dans les provinces du Nord-Kivu et du Maindombe, ces élections n’ont pas eu lieu car c’est ce 31 mars que la population de ces deux parties du pays élira ses députés nationaux et provinciaux.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr