Le Mozambique déclare que la corruption est le défi le plus urgent pour l’administration locale

Le président mozambicain Filipe Nyusi. Photo : DR

NEWSROOM (ADV) – Le président mozambicain Filipe Nyusi a déclaré lundi, que la corruption au sein des autorités locales constitue le principal obstacle au développement des districts, et il a conseillé aux responsables municipaux de renforcer leur intégrité et de regagner la confiance de la population.

M. Nyusi a pris la parole lors de l’ouverture de la 10ème réunion nationale des autorités locales, qui a réuni les présidents des municipalités locales de tout le pays, des membres du gouvernement central et des partenaires de coopération.

“Il y a beaucoup de corruption dans les autorités locales, les poursuites sont nombreuses et nous n’avons pas assez d’espace dans les prisons”, a fait savoir M. le président.

La mauvaise utilisation des fonds a terni la gouvernance des autorités locales et fait perdre la confiance des gens aux dirigeants, a déclaré M. Nyusi.

La transparence et l’intégrité, la responsabilité, la participation et l’inclusion sont des conditions préalables essentielles à la consolidation de l’unité nationale et de la paix, ainsi qu’à l’approfondissement de la démocratie participative, à la bonne gouvernance et à la promotion du développement intégré, a affirmé M. Nyusi.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr