RDC : Une nouvelle attaque contre le Centre de Traitement d’Ebola à Butembo fait un mort

Des officiels congolais et de l'Organisation mondiale de la santé portent des combinaisons de protection. Photo: AFP

Nord-Kivu, RDC (ADV) – La lutte contre le virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo se poursuit mais est confrontée à une nouvelle série d’obstacles.

Depuis quelques semaines, des hommes armés non autrement identités se livrent à des attaques contre certains Centres de Traitement d’Ebola, “CTE”.

Ce samedi 9 mars 2019, un policier a été tué lors d’une nouvelle attaque armée contre le Centre de Traitement Ebola de l’Itav en zone de santé de Butembo dans la province du Nord-Kivu.

Ces assaillants armés non identifiés ont de nouveau attaqué les éléments de la Police Nationale Congolaise, “PNC”, commis à la garde du CTE aux alentours de 6h du matin, confirment les autorités locales.

Selon les habitants de la place, des tirs nourris et des rafales ont été entendus durant plusieurs minutes avant que les forces de sécurité n’y mettent fin.

Certains responsables de la société de la ville de Butembo contactés par l’agence de presse African Daily Voice, affirment que ces assaillants étaient environ 30 et munis de couteaux et de lances.

Les autorités locales indiquent pour leur part que malgré ces attaques, les assaillants n’ont pas pu s’apprendre aux installations du centre de traitement dont la reconstruction et les travaux sanitaires venaient à peine de commencer après les dernières attaques du mercredi 27 février.

Rappelons par ailleurs que ces attaques avaient déjà coûté la vie à un agent de l’ordre, sans oublier la destruction des matériels de soin.

© Bur-csa – S.E – De notre correspondante régionale Ndeye Magatte Kebe – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr