Algérie : des manifestations pacifiques dans les grandes villes du pays

Le président Abdelaziz Bouteflika, candidat à un nouveau mandat. Photo : EPA

ar

NEWSROOM (ADV) – Des centaines de personnes, en majorité des jeunes, ont pris part à une marche pacifique ce vendredi, dans toutes les grandes villes algériennes, pour protester contre le projet de nouveau mandat, du Président sortant, Bouteflika.

“Plusieurs centaines de manifestants ont répondu aux appels anonymes à manifester et se sont rassemblés, dès le début de la matinée, sur la place principale du centre-ville”, rapporte nos confrères algériens du site TSA.

La foule s’est dispersée dans le calme, et aucun incident n’a été signalé. A noter également que les forces de l’ordre sont restées à l’écran tout au long de la manifestation.

 

 

Pour assurer la sécurité des commerces et des individus, les autorités ont répondu présent avec des ambulances et des médecins en alerte pour escorter les manifestants.

Plusieurs cars de police étaient déployés dans le centre-ville et un hélicoptère survolait, depuis le début de la matinée, la capitale.

Dans la foulée de ce rassemblement, des partisans du front de Libération Nationale (FLN) ont défilé par centaines pour crier leur envie de voir le candidat Bouteflika reconduit à la tete de la république algérienne pour un autre mandat. Les marcheurs ont scandé dans le calme.

Le directeur de campagne de Bouteflika, Abdelmalek Sellal dans une déclaration a dit accepter “les opinions différentes. Chacun peut exprimer son opinion, mais de manière pacifique. Il n’y a aucun problème”.

L’Algérie reconnaît le droit de manifester dans sa constitution. Les élections présidentielles sont prévues le 18 avril 2019.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr