Le Nigeria souhaite aucune ingérence étrangère dans ses prochaines urnes

Des Nigérians lisent les journaux dans la rue à Lagos e 16 février 2019, jour du report des élections présidentielle et législatives. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – Le Nigeria a mis en garde mercredi contre les ingérences étrangères qui pourraient alimenter une crise dans le pays africain le plus peuplé, assurant que le prochain scrutin serait juste et crédible.

Le ministre des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, qui a fait connaître la position gouvernementale à Abuja, a exhorté la communauté internationale à respecter la souveraineté du Nigeria et à permettre au pays de résoudre ses problèmes internes sans ingérence.

Il s’est adressé à des chefs de missions diplomatiques et de groupes internationaux de surveillance électorale au Nigeria sur la conduite des élections générales de 2019.

Mahmood Yakubu, chef de la Commission électorale indépendante, a annoncé samedi le report des élections quelques heures avant leur commencement.

Les élections présidentielles et législatives ainsi que celles des gouverneurs et des chambres des Etats étaient initialement prévues pour le 16 février et le 2 mars.

La communauté internationale a appelé au calme et a exhorté le juge-arbitre électoral à tout mettre en place pour que les élections puissent avoir lieu à la date prévue.

M. Onyeama a souligné que le Nigeria se félicitait du partenariat et du soutien de la communauté internationale.

En tant que nation souveraine, le Nigeria ne se permettra pas de voir sa conduite dictée car il n’interfère pas dans les affaires intérieures des autres pays, a souligné le ministre, ajoutant que la communauté internationale devrait rester impartiale et ne pas donner l’impression de privilégier un candidat à l’élection.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr