Le Soudan du Sud dénonce l’échec du financement du processus de paix par les pays occidentaux

Le président sud-soudanais, Salva Kiir. Photo : Afrique7

ar en

NEWSROOM (ADV) – Le président sud-soudanais, Salva Kiir, a critiqué vendredi les donateurs occidentaux pour leur incapacité à financer la mise en œuvre de l’accord de paix revitalisé, mettant ainsi fin à plus de cinq ans de conflit dans le pays.

M. Kiir, qui s’est entretenu avec de hauts responsables du Mouvement du peuple pour la libération du Soudan (MPLS), a déclaré que les pays occidentaux et la communauté des donateurs avaient adopté une attitude attentiste afin de bloquer la mise en œuvre de l’accord de paix de septembre.

“Si les États-Unis ont refusé de reconnaître l’accord, les autres pays européens et occidentaux ne paieront pas leur argent, alors tout le monde a adopté la position du” wait and see “car ils pensent que nous allons nous battre dès que l’opposition arrivera”, a fait savoir M. Kiir.

Il a révélé que le processus de mise en œuvre de la paix rencontrait des difficultés en raison du manque de financement, exhortant tous les membres du parti, y compris les chefs de l’opposition, à unir leurs efforts et à faire pression pour obtenir un financement afin d’assurer la stabilité du pays.

“Nous devons maintenant tous nous concentrer sur l’avenir de notre pays. Nous le ferons par le biais de la mise en œuvre de la paix, en envoyant des messages positifs et réconciliatoires qui visent à rétablir notre tissu social”, a déclaré Kiir.

Le Soudan du Sud compte plus de quatre millions de personnes déplacées, tandis que plus de sept millions, soit la moitié de sa population, risquent de mourir de faim en raison d’une combinaison de conflits et de chocs climatiques.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr