Interpol cherche une coopération forte pour renforcer les capacités de sécurité en Afrique

Une nouvelle collaboration entre Interpol et l’Afrique. Photo : Secu-intérieure

NEWSROOM (ADV) – L’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) recherche une coopération étroite avec les agences de sécurité africaines pour lutter plus efficacement contre la criminalité transnationale organisée, a déclaré mardi Jurgen Stock, secrétaire général d’Interpol.

S’exprimant lors de la 24e conférence régionale africaine d’Interpol à Kigali, capitale du Rwanda, M. Stock a déclaré que la lutte contre la criminalité transnationale comprenant la drogue, les armes, la cybercriminalité, le terrorisme et le vol de voitures nécessitait une coopération étroite entre Interpol et les agences de sécurité africaines.

“L’Afrique, comme toutes les régions du monde, fait face à des menaces complexes de terrorisme et de crime organisé. Il est donc essentiel de veiller à ce que la police sur le terrain ait accès aux données où et quand elle en a besoin”, a ajouté M. Stock.

La réunion de trois jours vise à élaborer des stratégies communes pour lutter contre les problèmes de criminalité communs et émergents en Afrique.

Le Premier ministre rwandais, Edouard Ngirente, a déclaré que son pays était déterminé à s’associer à Interpol dans ses efforts pour aider la police en Afrique à adopter des stratégies proactives de lutte contre les menaces du crime organisé.

La réunion de jeudi a réuni près de 300 délégués, dont 158 chefs de police et hauts responsables de l’application de la loi de 42 pays d’Afrique et d’au-delà.

Créée en 1962, la conférence régionale africaine a lieu tous les deux ans afin d’évaluer l’état de la coopération policière et de la lutte contre la criminalité transnationale.

Interpol est une organisation internationale qui facilite la coopération policière internationale en adoptant des stratégies proactives pour lutter contre les menaces du crime organisé, faciliter l’échange d’informations et améliorer leurs compétences en matière d’enquête.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr