La dette extérieure de l’Égypte atteint 93,1 milliards d’USD

Le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait. Photo : Al-Ahram

NEWSROOM (ADV) – La dette extérieure totale de l’Égypte s’élevait à 93,1 milliards de dollars à la fin de septembre 2018, en hausse d’un demi-milliard de dollars par rapport à la fin de juin 2018, a annoncé mardi la Banque centrale d’Égypte (BCE) dans un communiqué.

“Le rapport entre le solde de la dette extérieure et le PIB s’est élevé à 35,4%, ce qui reste dans les limites de sécurité selon les normes internationales”, a souligné la BCE.

Dans le même temps, le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, a déclaré lors d’une conférence de presse que le déficit budgétaire du pays était tombé à 3,6% du PIB au cours de la première moitié de l’exercice 2018-19 en cours, contre 4,2% pour la même période de l’exercice précédent.

L’année fiscale de l’Égypte commence au début juillet et se termine à la fin juin.
M. Maait a noté que le déficit budgétaire moyen du pays était de 5,3% du PIB au cours des trois dernières années, ajoutant que l’Égypte visait une croissance du PIB de 5,6% pour le présent exercice et de 6% pour l’exercice 2019-2020.

Le ministre a attribué l’amélioration du budget général au “bond des recettes publiques”, qui a augmenté de 28,4% entre juillet et décembre 2018 en raison de l’amélioration continue des recettes fiscales, qui a augmenté de 22,2%.

L’économie égyptienne a été perturbée par des années de troubles suite au soulèvement populaire de 2011 qui a renversé l’ancien président Hosni Moubarak.

Toutefois, le pays a récemment montré des signes d’amélioration économique dans le cadre de mesures de réforme économique strictes, notamment des hausses de taxes et des réductions des subventions énergétiques recommandées par le Fonds monétaire international, qui soutient le plan de réforme économique de l’Égypte avec un prêt de 12 milliards de dollars.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr