Quand Houphouët-Boigny dénonçait l’exploitation de l’Afrique et le monde de la finance

Près de trente ans après, Félix Houphouët-Boigny continue de susciter le débat. Photo : DR

NEWSROOM (ADV) – Le 20 juin 1990, à La Baule, station balnéaire de la côte bretonne, le président français, François Mitterrand, réunit les chefs d’État africains et les invite “à développer la démocratie dans leur pays à l’image des Européens de l’Est qui viennent de s’affranchir de la tutelle communiste”.

Lors de la conférence de presse de clôture, le premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, qui a gouverné son pays de 1960 jusqu’à sa mort le 7 décembre 1993, met en garde les Occidentaux contre leurs égoïsmes et prédit une guerre économique dont l’Europe sortirait très affaiblie voire appauvrie.

Sincérité ou hypocrisie ? Près de trente ans après, le discours de l’ancien chef d’Etat ivoirien continue de susciter le débat tant il a toujours été considéré comme l’homme-lige de l’impérialisme occidental en Afrique.

© Bur-csa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr