Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi : le lion du Rif

Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi. Photo : DR

ar en

NEWSROOM (ADV) – Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi, fréquemment appelé plus simplement Abdelkrim, ou Moulay Mohand par les rifains , né en 1882 à Ajdir dans le Rif au nord du Maroc, et mort le 6 février 1963 au Caire, en Égypte, est un résistant d’origine rifaine, président de la république du Rif de 1921 à 1926, et chef d’un mouvement de résistance contre la France et l’Espagne au Maroc lors de la guerre du Rif, devenu une icône des mouvements indépendantistes luttant contre le colonialisme.

En 1921, dans leurs efforts pour détruire la puissance de Raisuni, un brigand local, les troupes espagnoles approchent des secteurs inoccupés du Rif. Abdelkrim envoie à leur général, Manuel Fernández Silvestre, un avertissement : s’ils franchissent le fleuve Amekrane (oued), il le considèrerait comme un acte de guerre. Fernández Silvestre aurait ri en prenant connaissance du message. Le jour même, au milieu de l’après-midi, mille Rifains l’encerclent : 179 militaires espagnols sont tués, forçant le reste à la retraite.

La retraite effectuée sans préparation se transforme en débandade au cours de laquelle les Espagnols perdent près de 16 000 hommes. Connue sous le nom de bataille d’Anoual, il s’agit d’un tournant dans la guerre du Rif.

Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi meurt en 1963 au Caire. Le président égyptien Gamal Abdel Nasser lui accorde des funérailles nationales, sa dépouille reposant au Caire dans le carré réservé aux héros du monde arabe car les autorités marocaines refusent qu’il soit enterré sur son sol natal.

© Bur-csa – A.H / S.E – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr