Julius Nyerere et l’amour du panafricanisme

Julius Nyerere. Photo : AFP

ar en

NEWSROOM (ADV) – Julius Nyerere, « Père de la nation tanzanienne », est né en 1922. À la tête de la TANU (Tanganyika African National Union), il conduit pacifiquement son pays à l’indépendance en 1961.

Premier ministre puis Président de la nouvelle Tanzanie, affectueusement surnommé mwalimu (l’instituteur), il apparaît à bien des égards comme un humble « philosophe-roi ».

Loin de tout dogmatisme importé, il cherche à concevoir un socialisme inspiré des réalités africaines (Ujamaa). Craignant l’impact de l’aide étrangère sur l’indépendance nationale, il prône les principes d’égalité, unité, justice et autosuffisance pour le développement du pays. Son maître-mot est « self-reliance » (« compter sur ses propres forces »).

 

 

Pan-africain convaincu, il luttera pour l’indépendance du Tanganyika avant de l’unifier avec Zanzibar pour former la Tanzanie. Malgré des défauts, sa politique de développement économique et sociale Ujamaa reste considéré comme celle qui a donné son identité nationale à la Tanzanie.

© Bur-csa – A.H – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr