Le changement climatique a un impact négatif sur le développement des routes en Afrique

Le ministre namibien des Finances, Calle Schlettwein. Photo : Namibian Sun

NEWSROOM (ADV) – Le changement climatique a un impact négatif sur le développement des routes en Afrique, a déclaré ce mercredi le ministre namibien des Finances, Calle Schlettwein.

Le ministre a déclaré cela lors de l’ouverture officielle de la réunion du groupe focal de l’Association des fonds pour l’entretien des routes en Afrique australe à Windhoek.

M. Schlettwein a déclaré que les routes d’aujourd’hui doivent être écologiquement responsables en utilisant des matériaux qui répondent aux défis posés par le réchauffement de la planète.

“Dans le même temps, les routes africaines doivent faire face à des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes comme conséquences directes du changement climatique”, a-t-il déclaré.

“En outre, le développement de routes favorable et durable doit être adapté à la modernisation, aux aspirations des jeunes générations et aux technologies de pointe,” a-t-il ajouté.

M. le ministre a répété que les pays africains devraient pouvoir franchir les frontières et transporter les marchandises nécessaires à l’amélioration des services de manière efficace et rentable.

“En réponse à ce besoin, la Namibie a notamment beaucoup investi dans l’amélioration des différents corridors de transport, y compris les corridors routiers Trans Zambezi, Trans Kunene et Trans Kalahari, ainsi que dans l’expansion et l’approfondissement de notre principal port de Walvis Bay”, a-t-il affirmé.

La réunion, à laquelle participeront des représentants du Malawi, de la Zambie et de la Namibie, devrait se terminer jeudi.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr