Le Botswana accueillera le dialogue conjoint sur la frontière du protocole de Montréal

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi. Photo : Mmegi

NEWSROOM (ADV) – Le Botswana organisera, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), du 29 au 31 janvier, les douaniers du Botswana, de Namibie e du Zimbabwe, un dialogue sur les frontières, à Kasane, à environ 1 000 km de Gaborone, capitale du Botswana.

Selon un communiqué de presse publié lundi par le ministère de l’Environnement, de la Conservation des ressources naturelles et du Tourisme, ce dialogue fait partie du projet relatif au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone, qui oblige à éliminer progressivement la production et la consommation de substances qui appauvrissent la couche d’ozone.

“L’objectif principal du dialogue est de favoriser les discussions entre les pays voisins afin de garantir la réussite de la mise en œuvre du Protocole de Montréal et de favoriser l’échange d’informations à travers les frontières”, lit-on dans le communiqué de presse.

L’atelier de trois jours a pour objectif de renforcer les capacités des agents des douanes des trois pays en matière de contrôle et de surveillance efficaces des substances appauvrissant la couche d’ozone.

Le Botswana a adhéré à la Convention de Vienne pour la protection de la couche d’ozone et au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone en 1992.

En vertu du Protocole, le Botswana est tenu de contrôler et de surveiller l’importation, l’exportation et l’utilisation des méthodes de surveillance efficace dans le pays, de faire rapport sur la consommation, de promouvoir des solutions plus conviviales et de sensibiliser le pays afin de garantir le respect du protocole.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr