Le Gabon veut s’engager à sortir de la liste noire de l’Organisation de l’aviation civile internationale

Le Gabon veut booster la compétitivité de l’ensemble de ses plateformes aéroportuaires. Photo: Infosgabon

Douala, Cameroun (ADV) – Le ministre gabonais des Transports, Justin Ndoundangoye, a annoncé récemment que plusieurs mesures seront prises par le gouvernement pour booster la compétitivité et l’attractivité des aéroports du Gabon ; rapportent des médias locaux.

C’est à l’ occasion de la 34e session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon, qui s’est tenue le 23 janvier dernier à Libreville, que le ministre gabonais a fait la dite annonce. Objectif, mettre aux normes les aéroports du pays, leurs compétitivité et attractivité et structurer les prix des billets d’avion.

«C’est dans cette optique que nous nous engageons à sortir le Gabon de la liste noire de l’Union européenne et l’Organisation de l’aviation civile internationale. Dans cette même foulée, nous avons à déclasser l’aéroport de Mvengué et l’aéroport de Port-Gentil de leur statut d’aéroports internationaux», a déclaré Justin Ndoundangoye.

À ce sujet, il a demandé à la délégation gabonaise de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne en Afrique (Asecna) de mettre en place «dans les plus brefs délais», des mécanismes rendant les aéroports du Gabon plus compétitifs et attractifs.

Pour rappel, l’Etat gabonais et l’Asecna ont signé, en decembre 2010, un contrat permettant à l’Agence d’assurer la gestion commerciale de 10 aéroports du pays ; l’exploitation des services de la navigation aérienne sur huit aérodromes; l’exploitation et l’entretien des installations météorologiques synoptiques (excepté Libreville, Port-Gentil et Mvengué) et la gestion de la sûreté sur les aéroports qui relèvent de son périmètre.