CPI : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé acquittés, bientôt en liberté

Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien, a été acquitté de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale, le 15 janvier 2019. Photo : Reuters

NEWSROOM (ADV) – Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont ordonné l’acquittement et la libération immédiate de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, mardi 15 janvier 2019, en fin de matinée. L’ancien président ivoirien et son ex-ministre devraient bientôt quitter le quartier pénitentiaire de la CPI, à Scheveningen, dans les faubourgs de La Haye, aux Pays-Bas.

L’attente se prolonge encore en raison de l’attitude du procureur Eric MacDonald qui a demandé une notification écrite de la décision des juges, ce qui a conduit à une suspension de séance. Un nouveau rendez-vous est fixé pour mercredi, à 10h.

L’on saura alors si le procureur fait appel ou non de cette décision. Le délai d’appel commencera à courir à partir de la date du dépôt de la décision motivée. Il appartiendra alors à la Chambre d’appel, composée de cinq autres juges, de statuer sur cet appel, explique le site internet de la CPI.

En attendant l’audience de demain, les deux hommes politiques, respectivement âgés de 73 et 47 ans, sont donc acquittés de « l’ensemble des charges » retenues contre eux pour crimes contre l’humanité.

« La Chambre fait droit aux demandes d’acquittement présentées par Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé (ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, proches de l’ancien président) concernant l’ensemble des charges » retenues contre eux et « ordonne la mise en liberté immédiate des deux accusés », a déclaré le juge président Cuno Tarfusser.

C’est une bonne nouvelle pour Laurent Gbagbo, plus de 7 ans après. L’ex-chef d’Etat, était accusé de crimes contre l’humanité durant la crise post-électorale de 2010-2011 qui l’opposait au président actuel Alassane Ouattara. Les violences avaient fait plus de 3 000 morts en cinq mois.

La CPI s’est également prononcé sur la demande de liberté provisoire de son codétenu Charles Blé Goudé, ex-leader du mouvement des Jeunes patriotes, proches de Laurent Gbagbo, détenu par la CPI depuis le 22 mars 2014.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient tous deux accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, pour lesquels ils avaient chacun plaidé non coupable.

Leur procès s’achève donc là : la CPI a ordonné leur mise en liberté immédiate.

© Bur-csa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr