Le gouvernement égyptien décide le maintien de l’état d’urgence pour 90 jours supplémentaires

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – Le parlement égyptien a approuvé dimanche une prolongation de trois mois de l’état d’urgence en vigueur dans le pays, afin de faire face aux problèmes de sécurité auxquels l’Egypte est confrontée, a rapporté l’agence de presse officielle MENA.

Le parlement a approuvé un décret présidentiel visant à reconduire l’état d’urgence pour une durée de trois mois supplémentaires à partir du 15 janvier, selon MENA.

En vertu de ce décret, l’armée et la police devront prendre toutes les mesures nécessaires pour lutter contre le terrorisme et maintenir la sécurité dans le pays.

Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi a pour la première fois imposé l’état d’urgence pour une durée de trois mois en avril 2017, après un double attentat à la bombe dans deux églises des gouvernorats septentrionaux de Gharbiya et d’Alexandrie. Ces attaques avaient fait au moins 47 morts et 120 blessés.

Le terrorisme est devenu endémique en Egypte depuis que l’armée a destitué l’ancien président islamiste Mohamed Morsi au début du mois de juillet 2013, après des manifestations de masse contre ses 12 mois de règne et contre les Frères musulmans, le mouvement désormais illégal auquel il appartenait.

Les attaques terroristes ont tué des centaines de policiers et de soldats dans le gouvernorat troublé du Sinaï Nord, au nord-est du Caire, avant de s’étendre progressivement à d’autres régions où des dizaines de civils, pour la plupart chrétiens, ont également été tués.

La plupart des attentats ont été revendiqués par le groupe “Province du Sinaï”, basé dans le gouvernorat du Sinaï Nord.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr