Tunisie : le parti Ennahdha ne sera pas candidat à la présidentielle

Le président du parti majoritaire au parlement tunisien et principal allié au pouvoir, Rached Ghannouchi. Photo: Le Monde

ar

NEWSROOM (ADV) – Le président du parti majoritaire au parlement tunisien et principal allié au pouvoir, Rached Ghannouchi, a annoncé samedi, que le parti ne sera pas candidat et n’est pas concerné par la course aux présidentielles, prévues pour la fin de l’année en cours, rapportent des médias locaux.

“Contrairement aux élections de 2014, le parti proposera un candidat de l’extérieur du mouvement”, a indiqué M. Ghannouchi, en marge d’un meeting qui commémore le 8ème anniversaire du soulèvement populaire du 14 janvier 2011.

“Je n’ai aucune ambition de se porter candidat aux prochaines élections présidentielles de 2019”, a-t-il affirmé.

Depuis plusieurs mois, une polémique ne cesse de se nourrir en Tunisie à la suite des déclarations de certains dirigeants de premier rang d’Ennahdha, tels que les députés Noureddine Mekki et Yamina Zoghlami, portant sur une éventuelle candidature de M. Ghannouchi à la présidentielle de 2019.

Le mouvement Ennahdha détient jusqu’à fin de l’année 2018 la première position au titre de nombre de députés sous la coupole de l’Assemblée des représentants du peuple (Parlement) avec 69 députés, devançant ainsi le parti Nida Tounes (parti au pouvoir) qui compte 46 députés.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr