La Guinée signe un accord avec les enseignants grévistes

Une école en Guinée. Photo : Reuters

NEWSROOM (ADV) – Le gouvernement guinéen et le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) ont signé un protocole d’accord de sortie de crise, qui va permettre la levée de la grève déclenchée par le SLECG depuis l’ouverture des classes en octobre 2018 et dont le mot d’ordre était suivi par certains enseignants, ainsi cet accord recommande le dégel des salaires des enseignants grévistes, ont rapporté des médias locaux.

Concernant l’augmentation salariale de tous les enseignants à 8 millions de francs guinéens (870 dollars) réclamée par le SLECG, il a été prévu de mettre en place une commission mixte gouvernement-syndicat chargée d’assainir le fichier du personnel afin de dénicher tous les enseignants fictifs.

Cette opération de recensement permettra de générer des fonds importants qui seront reversés sur les salaires des enseignants en situation de classe. Par ailleurs, les enseignants qui ont été mutés dans certaines zones pour fait de grève seront immédiatement réhabilités, toujours selon l’accord de sortie de crise.

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des enseignants, le texte stipule que le gouvernement construira des logements sociaux et que le personnel enseignant soit prioritaire pour l’obtention de logements sociaux.

Les parties prenantes ont recommandé l’organisation de cours de rattrapage dans toutes les écoles publiques pour une mise à niveaux des élèves.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr