RDC / Présidentielle : Martin Fayulu annonce saisir la Cour constitutionnelle

Martin Fayulu, ici le 11 novembre 2018 à Genève, en Suisse. Photo : AFP

RDC, Kinshasa (ADV) – En République Démocratique du Congo, l’heure est désormais au contentieux électoral au lendemain de l’annonce des résultats provisoires du scrutin présidentiel par la Commission Électorale Nationale Indépendante, “CENI”.

Devant quelques centaines de militants de la coalition de l’opposition LAMUKA ce vendredi 11 janvier 2019 au siège de l’interfédéral du Mouvement de Libération du Congo, “MLC”, Martin Fayulu a annoncé qu’il va saisir la justice dès ce samedi pour contester la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle.

“C’est maintenant que le vrai combat a commencé. Nous allons introduire un recours ce samedi 12 janvier à la Cour Constitutionnelle à 9 heures précises. Nous allons demander à Corneille Nangaa de brandir les procès-verbaux signés devant les témoins bureau de vote par bureau de vote”, a déclaré Martin Fayulu.

Selon les résultats de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Félix Tshisekedi est sorti vainqueur de la bataille présidentielle avec 38,57%, devant Martin Fayulu 34,8% et Ramazani Shadary 23,84%.

Martin Fayulu a tout au long de son adresse devant ses partisans, mis un accent particulier sur la nécessité de proclamer la vérité des urnes de telle sorte que la victoire du peuple congolais ne soit pas volée comme en 2006 et 2011.

Selon la loi électorale congolaise, les candidats président disposent de 48h, à la date de publication des résultats provisoires, pour saisir la Cour Constitutionnelle.

De son côté, la Cour Constitutionnelle de la République Démocratique du Congo dispose de 10 jours pour analyser et répondre aux différents recours qui lui seront introduits.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr