Afrique du Sud / Accident de train : la vitesse excessive mise en cause

Les services d'urgence déployés autour du site de l'accident de train à Pretoria. Photo : REUTERS

NEWSROOM (ADV) – La vitesse serait à l’origine de la collision entre deux rames du réseau Metrorail qui a coûté la vie à 3 personnes à Pretoria, a révélé jeudi l’enquête préliminaire ouverte par l’organisme sud-africain de réglementation de la sécurité ferroviaire (RSR).

La collision, qui a fait plus de 600 blessés, a eu lieu mardi lorsqu’un train qui se dirigeait vers la station Pretoria a percuté par l’arrière un autre train, à la station Mountain View.

“Les dégâts occasionnés aux deux trains montrent que le train qui allait vers la station Pretoria se déplaçait vraisemblablement à une vitesse considérable”, a indiqué le RSR.

La porte-parole du réseau Metrorail, Lillian Mofokeng, a dit jeudi que les rames qui circulent entre les stations Pretoria et Mabopane sont “manuellement autorisées”. En d’autres termes, le trajet effectué par les trains circulant entre les stations Pretoria North et Mountain View fait l’objet d’une autorisation donnée manuellement.

“Nous sommes obligés de donner les autorisations manuellement, principalement à cause des problèmes liés aux vols de câbles”, a-t-elle ajouté.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr