Cameroun : Bolloré exclu de la course pour l’exploitation du terminal à conteneurs du Port de Douala

Le groupe français Bolloré écarté de la course pour le renouvellement de sa concession sur le terminal à conteneurs du port de Douala. Photo : Camerbe

Douala, Cameroun (ADV) – Après 15 ans d’exploitation, le groupe français Bolloré a été mis hors course pour la concession du port autonome de Douala (PAD). Le groupe, va quitter le PAD fin 2019, date à laquelle s’achève sa concession ; et pour cause, il a été exclu du processus d’attribution du marché ; a appris ADV de sources locales.

Dans un texte signé le 08 janvier dernier, le directeur général du PAD, Cyrus Ngo’o, a rendu publique la liste de cinq entreprises pré-sélectionnées pour reprendre la concession du terminal à conteneurs de ce port ; et le nom de la Douala International Terminal (DIT), la filiale du groupe Bolloré, n’y figure tout simplement pas.

En effet, les résultats de l’appel d’offres lancé depuis le 12 janvier 2018 ont finalement été dévoilés par le patron de plateforme portuaire de la capitale économique du Cameroun.

Au total, cinq (05) entreprises ont été retenues ; par ordre alphabétique, il s’agit de la CMA Terminals, entreprise basée à Marseille (France), Dubaï Port World (Emirats Arabes Unis), Hutchison Port Investments Limited (basée aux îles Caïmans), Red Sea Gateway Terminal (Arabie Saoudite) et de Terminal Investment Limited (entreprise basée en Suisse).

Pour rappel, c’est le groupe français Bolloré qui exploite le terminal à conteneurs du port automne de Douala depuis 2005.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr