Libye : l’attaque de l’État islamique au Ministère des Affaires étrangères fait 3 morts et 21 blessés

Le Ministère des Affaires étrangères Lybien en feu. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – Lourd bilan lors de l’attaque terroriste du mardi 25 décembre 2018 à Tripoli revendiquée par l’État islamique (EI) au ministère des affaires étrangères de Libye. 3 personnes tuées dont un diplomate libyen, et 21 personnes blessées, déplore le gouvernement.

” Trois soldats du califat portant des ceintures d’explosifs et munis d’armes automatiques ont réussi à prendre d’assaut le quartier général du ministère des Affaires étrangères du gouvernement libyen dans le centre de Tripoli “, a affirmé le groupe EI dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

Cette attaque a été condamnée par l’ambassade britannique et la Mission des Nations unies en Libye (MANUL) qui a indiqué dans un communiqué que “le terrorisme ne triomphera pas devant la décision des Libyens d’avancer dans la construction de leur Etat et de renoncer à la violence”.

Les autorités gouvernementales du pays ont, quant à eux, regretté le “chaos sécuritaire” dans lequel la Libye est plongé ainsi que le “manque de moyens matériels” pour contrer les menaces.

Le ministre de l’intérieur a par ailleurs lancé un appel au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies pour une levée partielle de l’embargo sur les armes imposé depuis 2011.

“La stabilité ne peut pas être rétablie sans une levée partielle de l’embargo pour assurer la sécurité et combattre le terrorisme”, a indiqué Tahar Siala, ministre des Affaires étrangères.

La Libye fait face à des troubles depuis la mort de Mouammar Khadhafi en 2011 et s’érige en foyer terroriste du fait de l’instabilité politique du pays et sécuritaire dans la région.

© Bur-csa – A.H / L.S.B – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr