Centrafrique : l’incendie “criminel” de la paroisse Saint Trinité des Castors à Bangui

L’église catholique Sainte Trinité incendiée. Photo : corbeaunews-centrafrique

Bangui, Centrafrique (ADV) – L’église catholique Sainte Trinité des Castors dans le 3è arrondissement de Bangui est partie en fumée après la veillée de Noël. Des sources concordantes attribuent cet acte aux bandes armées du KM5 dans le 3è arrondissement de Bangui alors que celles-ci rejettent leur implication.

« La paroisse Sainte Trinité des Castors mise à feu par les bandits venus du KM5 quelques temps après la messe du 24 décembre 2018 », ont annoncé les responsables de cette paroisse sur la page Facebook officielle en illustrant cet acte par des images de l’incendie.

Des coups de feu ont été entendus vers minuit en provenance des quartiers environnants et du Km5. Mais quelques responsables des autodéfenses du KM5 contactés par ADV nient leur implication dans cet incendie.

« Les forces nationales et les soldats de l’ONU ne sont pas loin de l’église catholique des Castors et ont intensifié les patrouilles. Les gens doivent chercher les raisons ailleurs, pas jeter l’acte sur nous au KM5 », a confié Abdoul, un membre d’autodéfense du KM5 contacté par ADV.

D’autres hypothèses attribuent l’incendie à un problème interne notamment un court-circuit ou l’effet des bougies, « je suis voisin à cette paroisse. Il n’y a eu aucun bruit ni explosion d’une grenade. Si la paroisse a été brûlée à l’aide de l’essence, on devrait aussi sentir l’odeur. Mais il faut une enquête minutieuse pour définir les responsabilités », a témoigné à ADV un voisin de la paroisse, retrouvé dans la concession de cette église catholique ce matin.

Les raisons de cet incendie ne sont pas encore clairement connues mais cette paroisse est plusieurs fois ciblée par des groupes armés venus du KM5 tout comme la paroisse Saint Michel transformée en une base des bandits et la paroisse de Bazanga aussi occupée par les groupes armés avant d’être délocalisée.

L’église Catholique est la cible des groupes armés depuis plusieurs mois. En huit mois, cinq prêtres ont été tués par des groupes armés à Bangui et en province de la Centrafrique.

© Bur-csa – A.H – L.S.B / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr