(Reportage) Quand la Guinée équatoriale met un point d’honneur à développer la coopération Sud-Sud

Le ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbega Obiang Lima et le directeur général du Groupe Tradex, Perrial Jean Nyodog, le 17 décembre 2018 au Ministère des Mines à Malabo. Photo : Site officiel du gouvernement de la Guinée équatoriale

ar en

Douala, Cameroun (ADV) – Intégration régionale, développement de la coopération en zone CEMAC…, la Guinée équatoriale matérialise de plus en plus, la coopération Sud-Sud avec ses voisins de la sous-région Afrique Centrale et bien d’autres pays d’Afrique.

En effet, une nouvelle page de l’histoire de la société camerounaise Tradex s’est ouverte le 17 décembre dernier en Guinée équatoriale, elle s’écrite en lettres d’or, avec l’aval du président Teodoro Obiang Nguema Mbasago. Après 03 années de présence du Groupe Camerounais en terre équato-guinéenne, Tradex a obtenu, lundi, son autorisation pour la distribution des produits pétroliers et dérivés dans le pays.

La cérémonie de signature de l’accord-cadre entre l’entreprise et le gouvernement équato-guinéen, qui s’est déroulé en présence de l’ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale, a été cristallisée par les poignants discours du Ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbega Obiang Lima et du directeur du Groupe Tradex, Perrial Nyodog.

>>> À LIRE AUSSI – (Reportage) Sur le chemin du développement et de l’industrialisation de la Guinée Equatoriale, le pays avance à une vitesse de croisière

Mais au-delà, de cette autorisation dont dispose désormais le Groupe Tradex pour construire des stations-services en Guinée équatoriale, commercialiser des produits raffinés et dérivés du pétrole brut, camerounais et équato-guinéens voient en outre, dans cette démarche économique et entrepreneuriale, le renforcement d’une coopération Sud-Sud entre le Cameroun et la Guinée équatoriale, l’intégration sous-régionale en Zone Cemac, mais aussi et surtout le développement des liens économiques et commerciaux entre les pays de la sous-région, et dans le cas d’espèce, entre Yaoundé et Malabo.

C’est dans ce sens que le directeur de Tradex, Perrial Nyodog, a rendu hommage au président Teodoro Obiang Nguema de la Guinée équatoriale, pour ses actions en faveur du développement économique du continent africain, mais également, pour son engagement en faveur de l’intégration sous-régionale de la zone Cemac ; qui permet, très clairement de matérialiser la libre-circulation des biens et des personnes et de renforcer les échanges commerciaux.

À ce titre, il s’est également donné pour ambition de mettre en place, et ce depuis plusieurs années déjà, une politique qui permet aux entreprises de la sous-région Afrique Centrale et à d’autres pays du continent de s’installer en Guinée équatoriale afin de promouvoir le développement du pays, mais aussi celui de ses voisins.

Il importe, à cet effet, de souligner que dans l’esprit du gouvernement équato-guinéen, comme l’a déclaré le ministre Obiang Lima, à l’occasion de la signature, la chose la plus importante dans ce partenariat reste: l’esprit de développer la coopération sous-régionale ; parce que les politiques tracent le chemin, poussent à l’intégration, et pour cela, il faut que les entreprises suivent, afin que les populations soient entraînées dans ce mouvement.

Société à vocation sous-régionale, le groupe Tradex, d’abord présent au plan national au Cameroun, est aujourd’hui présent en République Centrafricaine, au Tchad, en Guinée Equatoriale désormais ; et entend continuer son expansion dans l’ensemble des pays de la sous-région Afrique centrale.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr