Nigeria / marché du médicament : le ministère de la santé retire au moins 2 millions de sirops

Une bouteille vide de sirop Uniplex contenant de la codéine. Photo : REUTERS

NEWSROOM (ADV) – Le gouvernement nigérian a annoncé mercredi qu’au moins 2,5 millions de bouteilles de sirop pour la toux à base de codéine avaient été retirées de la circulation suite à une interdiction décrétée au début de l’année.

Le ministre de la Santé Isaac Adewole a indiqué dans un communiqué publié à Abuja que l’interdiction de la production, de la distribution et de la vente des sirops pour la toux à base de codéine avait permis de faire reculer les problèmes de toxicomanie à travers le pays.

“Depuis que nous avons interdit les sirops à base de codéine dans le pays, plus de 2,5 millions de bouteilles ont été retirées de la circulation. Nous poursuivrons nos efforts pour nous assurer que cette menace soit réduite au minimum”, a indiqué M. Adewole.

La codéine est un narcotique à la fois antitussif et antidouleur, similaire à la morphine et à l’hydrocodone.

L’interdiction de tous les sirops pour la toux à base de codéine est entrée en vigueur au Nigeria le 1er mai, suite à un abus croissant de ce type de produits dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

M. Adewole précisé que les sirops pour la toux à base de codéine avaient désormais été remplacés par la dextrométhorphane, une substance moins addictive.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr