Niger : pas de pourvoi en cassation pour les neuf inculpés dans l’affaire du coup d’État de 2015

Le général Souleymane Salou, ancien chef d'état-major et ex-membre de la junte lors d’une cérémonie à Niamey, Niger, 2015. Photo : VOA / Abdoul-Razak Idrissa

NEWSROOM (ADV) – La Cour de cassation de Niamey a rejeté mercredi le pourvoi en cassation des neuf condamnés pour une tentative de coup d’Etat en décembre 2015 au Niger, a déclaré leur avocat Salim Mohamed Maiga au sortir de l’audience.

Pour rappel, huit militaires dont le général Salou Souleymane, le supposé cerveau de l’affaire, ancien chef d’état-major général des armées et son fils, ont été condamnés en janvier dernier à 5 à 15 ans de prison ferme pour un coup d’état raté contre le président nigérien Mahamadou Issoufou en décembre 2015.

Dans son audience de mercredi, la chambre criminelle de la Cour de cassation a confirmé le jugement du tribunal de grande instance hors classe de Niamey sur l’affaire.

Leur avocat, dans une déclaration à la presse après le verdit de mercredi, s’est dit “très déçu et curieux” de voir que la chambre criminelle de la Cour de cassation avait rejeté le pourvoi “sans même faire cas de l’exception”.

En effet, la défense des accusés avait demandé la cassation du jugement plaidant l'”inconstitutionnalité du code de justice militaire” appliqué à ses clients.

Auparavant, une douzaine de personnes impliquées dans l’affaire avaient été déjà bénéficié d’un non-lieu.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr