Libye : le champ pétrolier d’Al-Sharara reprend du service

La Libye subit de lourdes pertes à cause des fermetures répétées des terminaux pétroliers. Photo : Shawn Baldwin / Bloomberg

NEWSROOM (ADV) – Le gouvernement Libyen soutenu par l’ONU a annoncé mercredi la réouverture du gisement pétrolier d’Al-Sharara, le plus grand du pays, deux semaines après sa fermeture par des hommes armés et des manifestants demandant de meilleurs services dans le sud du pays.

Selon un communiqué publié mercredi par le bureau d’informations du Premier ministre libyen, le gisement a rouvert après une visite du Premier ministre Fayez Serraj, lors de laquelle il a rencontré les représentants des manifestants ainsi que des responsables militaires de la région.

M. Serraj a souligné le droit à s’exprimer paisiblement et à émettre des demandes légitimes tout en rejetant toute menace sur les sources de revenu du peuple, confirmant que le dialogue était la seule façon de résoudre les problèmes, selon le communiqué.

>>> À LIRE AUSSI – Libye : Berlin offre 2,5 millions d’euros au fond de stabilisation pour la Libye

Le Premier ministre a également annoncé que des projets de développement seraient lancés dans la région, s’engageant à améliorer la sécurité des les régions frontalières dans le sud.

M. Serraj a annoncé jeudi que 800 millions de dollars américains seraient consacrés à l’amélioration des services dans le sud de la Libye.

Al-Sharara, situé à quelque 750 km au sud-ouest de la capitale Tripoli, est le plus grand gisement pétrolier de la Libye. Il produit 270.000 barils de pétrole par jour, plus d’un quart de la production quotidienne de la Libye.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr