Guinée-Bissau : les citoyens devront recourir au covoiturage pour se rendre au travail

Des véhicules sur une avenue de Bissau, le 16 septembre 2018. Photo : VOA

NEWSROOM (ADV) – La Confédération nationale des Associations des conducteurs et transporteurs en commun (CNASMTGB) a déclenché mercredi une grève de trois jours qui a partiellement paralysé la Guinée-Bissau.

Suite à cette grève, six dirigeants syndicaux ont été arrêtés au siège de l’organisation, a indiqué à la presse le porte-parole de la confédération, Caram Cassama.

Pour lui, il s’agit d’un abus de pouvoir et son organisation ne négociera pas la suspension de la grève avec le gouvernement si les six dirigeants ne sont pas libérés.

Les transports sont en grève pour exiger le respect des engagements pris par le gouvernement, notamment en ce qui concerne la création d’un guichet unique, la réduction des opérations d’arrêt et les taux d’imposition des transports en commun.

La confédération a menacé de déposer un autre préavis de grève de quinze jours à l’issu des trois premiers jours si le gouvernement ne satisfait pas ses revendications.

Actuellement à Bissau, seuls des véhicules privés circulent.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr