Sénégal : la Banque mondiale dégage plus de 100 milliards CFA pour l’énergie et les TIC

Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. Photo : Financial Afrik

Dakar, Sénégal (ADV) – La Banque mondiale a annoncé, ce mercredi 19 décembre, avoir approuvé une ligne de crédit de plus de 100 milliards de francs CFA, soit 180 millions de dollars américains pour soutenir le cadre politique et institutionnel des secteurs de l’énergie et des technologies de l’information de la communication (TIC).

Selon un communiqué, ce prêt de l’Association internationale pour le développement (IDA) vient en soutien des efforts du gouvernement au cours des 18 derniers mois.

Il a ainsi permis de renforcer la gouvernance et la gestion du secteur de l’énergie afin de réduire les coûts, d’améliorer la fiabilité et de faciliter un accès plus équitable à l’électricité.

Le crédit a également soutenu les mesures prises pour renforcer le cadre juridique et réglementaire du secteur TIC pour promouvoir la concurrence, les investissements et un accès plus équitable.

Enfin, il a appuyé les efforts visant à renforcer les fondements politiques, institutionnels et financiers de l’économie numérique”, peut-on lire.

L’institution de Betton Woods a précisé dans le document que cet appui a été approuvé avant le Groupe consultatif de Paris pour le Sénégal, tenu lundi et mardi dernier à Paris.

Selon Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal « l’énergie demeure coûteuse et vulnérable aux fluctuations des prix du pétrole, sans compter que son accès en milieu rural n’est également pas très élevé (40%) ».

« Dans ce contexte, le programme de réformes soutenu par l’appui budgétaire a permis de renforcer la situation financière de la compagnie d’électricité et de préparer une transition rapide vers l’utilisation du gaz pour la production d’électricité, ce qui constitue le meilleur moyen de réduire les coûts de l’électricité », ajoute Mme Cord dans le texte.

En rappel, le Sénégal s’est doté d’un nouveau Code de télécommunications pour renforcer la qualité de la gouvernance du secteur des TIC, et améliorer la concurrence.

Le gouvernent sénégalais a aussi créé un Conseil national du numérique pour impulser la mise en œuvre des projets de la Stratégie Sénégal Numérique 2025.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondante régionale Ndeye Magatte Kebe – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr