RDC : les USA et trois autres pays « préoccupés » par le déroulement de la campagne électorale

Campagne électorale en RDC. Photo: The World News

RDC, Kinshasa (ADV) – La campagne électorale entamée depuis le 22 novembre dernier en République démocratique du Congo, ne cesse de susciter polémiques et débats sur son déroulement.

Des inquiétudes fusent de la part de certains quant aux respects de principes devant conduire à un climat apaisé durant cette période cruciale de l’histoire de la RD Congo.

C’est dans ce cadre que les États-Unis, le Canada, la Suisse et le Royaume-Uni ont à leur tour manifesté quelques signes « d’inquiétudes » à ce sujet.

Dans une déclaration conjointe vendredi 14 décembre 2018, les ambassadeurs de pays précités se disent préoccupés, à l’instar de la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU Leila Zerrougui, du déroulement de la campagne électorale.

“Nous déplorons la succession d’incidents qui entravent le bon déroulement de la campagne électorale et affectent le processus en cours, y compris les pertes en vies humaines. Nous regrettons également le feu détruisant le principal dépôt de la CENI à Kinshasa”, ont fait savoir ces ambassadeurs.

S’agissant des autorités congolaises, ces pays les invitent à maintenir et intensifier les efforts tout au long du processus électoral, en faveur d’un climat propice à la libre expression des opinions et au respect des droits humains et libertés fondamentales.

“Nous appelons également l’ensemble de parties prenantes à participer de manière pacifique et constructive au processus électoral afin de contribuer à des élections crédibles, transparentes, libres et apaisées le 23 décembre 2018 et particulièrement en évitant un langage qui peut inciter à la violence”, ont-ils insisté.

Faire preuve de retenue et se respecter les uns les autres en ces derniers jours qui précèdent les trois scrutins combinés, est crucial et nécessaire selon ces 4 nations.

Depuis le lancement de la campagne électorale en RDC, quelques abus et ratés ont été constatés dans les activités de certains candidats à la présidence.

À titre indicatif, l’opposant Martin Fayulu de la coalition LAMUKA n’a pas pu se rendre dans la ville de Kolwezi. Lors de son arrivée à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, quelques pertes en vies humaines ont été signalées.

Conformément au calendrier électoral de la CENI, la campagne va se clôturer le 22 décembre soit, dans une semaine et le vote proprement dit interviendra le 23 décembre 2018.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr