Cameroun : abandon des poursuites judiciaires contre 289 personnes inculpées pour des délits commis dans le cadre de la crise anglophone

Le président camerounais, Paul Biya. Photo : Cameroon Radio Television

Douala, Cameroun (ADV) – Le président Paul Biya a décidé ce jeudi, de l’arrêt des poursuites judiciaires contre 289 personnes arrêtées pour des actes commis dans le cadre de la crise anglophone ; a annoncé, le 13 décembre 2018, un communiqué du secrétaire général de la présidence de la République.

«Le président de la République, Paul Biya, a décidé ce jour, de l’arrêt des poursuites pendantes devant les Tribunaux Militaires contre un certain nombre de personnes arrêtées pour des délits commis dans le cadre de la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. Deux cent quatre-vingt-neuf (289) détenus au total sont concernés par cette décision qui sera mise en œuvre à la diligence du Ministre délégué à la présidence chargé de la Défense», a indiqué le communiqué du secrétaire général de la présidence de la République, dont ADV a obtenu copie.

D’après Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, cette décision procède de la volonté du chef de l’État, de permettre aux camerounais des régions anglophones du pays, de renoncer à la violence et de rentrer dans le droit chemin.

Précisons que cette décision d’abandon des poursuites judiciaires contre les personnes ayant commis des délits dans le cadre de la crise anglophone, intervient, deux semaines seulement, après la création, toujours par le président Biya, d’un comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr