Les autorités béninoises s’accordent sur un nouveau plan de lutte contre le virus Lassa

la fièvre de Lassa est asymptomatique dans 80% des cas, mais dans les autres elle peut provoquer des atteintes graves, hémorragiques ou neurologiques. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – Le gouvernement béninois a adopté ce mercredi, un plan d’urgence pour la gestion de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa, a annoncé le ministre béninois des Sports, de la Culture et du Tourisme, Oswald Homeky.

S’exprimant au cours d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement, M. Homeky a indiqué qu’entre le 7 et le 11 décembre 2018, deux cas de fièvre hémorragique à virus Lassa ont été enregistrés dans les départements administratifs du Borgou (au nord du pays) et du Mono (au sud-ouest du pays) et ont été admis dans les centres hospitaliers départementaux.

“L’évaluation des risques épidémiologiques a déjà permis de circonscrire le périmètre géographique exposé et les mesures appropriées ont été prises à travers un plan de riposte pour anticiper ou le cas échéant, gérer tout nouveau cas”, a-t-il souligné.

En approuvant ledit plan, a-t-il fait observer, le gouvernement a instruit le ministre de la Santé et les autres ministres impliqués dans la gestion de cette épidémie, d’œuvrer à sa mise en œuvre efficiente.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr