Afrique du Sud : le porte-parole d’ANC prend congé après plainte d’harcèlement sexuel

Le porte-parole du parti au pouvoir sud-africain quitte ses fonctions après des plaintes pour harcèlement sexuel. Photo : Twitter/Vusi

NEWSROOM (ADV) – Le porte-parole d’ANC (Congrès national africain), Pule Mabe avait pris congé pour se défendre des accusations d’harcèlement sexuel pesant contre lui, a déclaré mardi 10 décembre, le parti au pouvoir en Afrique du Sud, ANC.

M. Mabe doit faire face aux procédures disciplinaires internes de son parti après que son ex-assistante personnelle l’a accusé d’harcèlement sexuel. L’ANC a publié la lettre de M. Mabe dans laquelle il demande à être relevé de ses fonctions jusqu’à ce que les allégations pesant contre lui aient été clarifiées.

“J’ai écrit aujourd’hui au secrétaire général de l’ANC pour demander à être autorisé à prendre mon congé jusqu’à ce que les procédures internes pour répondre aux accusations pesant contre moi, notamment des accusations d’harcèlement sexuel, aient été menées à terme”, a dit M. Mabe.

M. Mabe a indiqué qu’il souhaiterait prendre son congé pour permettre aux procédures internes du parti de se poursuivre sans ingérence.

M. Mabe doit comparaître ce mercredi devant le panel des réclamations de l’ANC pour y répondre à ces allégations d’harcèlement sexuel.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr