La justice de la Zambie accorde au président Edgar Lungu le droit de se représenter aux élections de 2021

Le président de la Zambie, Edgar Lungu. Photo : Reuters

NEWSROOM (ADV) – La Cour constitutionnelle zambienne a jugé vendredi que l’actuel président du pays Edgar Lungu pourrait briguer un nouveau mandat en 2021, écartant les arguments de l’opposition qui estimait qu’il aura alors déjà accompli deux mandats.

La loi fondamentale de Zambie stipule que le chef de l’Etat peut briguer deux mandats de cinq ans.

Edgar Lungu a été élu une première fois en 2015 pour succéder à Michel Sata, décédé dans l’exercice de ses fonctions en 2014 deux ans avant la fin normale de son mandat. Il a ensuite été réélu en 2016 au terme d’un scrutin très serré.

M. Lungu a exprimé depuis sa volonté de se représenter en 2021, au motif qu’il n’a pas accompli deux mandats complets. Ces rivaux ont vivement contesté son interprétation.

Les sept juges de la Haute cour lui ont donné raison vendredi.

“Le mandat présidentiel accompli du 25 janvier 2015 au 13 septembre 2016 ne peut pas être considéré comme complet”, a tranché le juge Hildah Chibomba.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr