Maroc – Chine : la communauté du business des deux pays souhaite investir en Afrique ensemble

Le Maroc et la Chine se mettent d'accord sur la nécessité d'aider ensemble les marchés africains. Photo : CGEM

Casablanca, Maroc (ADV) – Des hommes d’affaires marocains et chinois ont appelé, mardi à Casablanca, au lancement d’actions et de projets conjoints sino-marocains à l’échelle africaine afin de renforcer davantage les relations bilatérales.

Au cours d’une rencontre organisée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), en partenariat avec l’Agence marocaine pour le développement des exportations et des investissements et la Fédération internationale des entrepreneurs chinois, les participants ont indiqué que cette suggestion de monter des projets communs sino-marocains en Afrique s’explique par le fait que le Maroc occupe une position géographique et économique privilégiée en Afrique et par le désir exprimé par la Chine de renforcer davantage ses relations avec le royaume.

Ainsi, Khalid Benjelloun, vice-président de la CGEM, a souligné la volonté des deux pays de renforcer la dynamique des relations bilatérales à tous les niveaux, en particulier en ce qui concerne le renforcement de la coopération et des partenariats entre les hommes d’affaires marocains et leurs homologues chinois.

Notant que les échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine ont considérablement évolué ces dernières années, M. Benjelloun a rappelé que la visite effectuée par le roi Mohammed VI en Chine en 2016 a fortement dynamisé les relations bilatérales, comme en témoignent les accords de partenariat conclus à cette occasion, ce qui a permis d’ouvrir une nouvelle page dans la coopération entre les deux pays.

Il a en outre fait observer que la décision de supprimer les visas pour les ressortissants chinois avait contribué de manière significative à la hausse du nombre de touristes en provenance de ce pays à destination du Maroc.

Selon M. Benjelloun, la présence de nombreuses entreprises marocaines sur le continent africain a permis au royaume d’acquérir une grande expérience, ce qui pourra aider à créer des projets communs en Afrique dans divers domaines.

Dans le même contexte, Tony Dong, président de l’Association de coopération économique internationale de la Chine, a souligné la grande importance de la coopération économique entre la Chine et le Maroc, qui couvre de nombreux domaines.

Notant que le Maroc est une passerelle majeure vers le continent africain, il a indiqué que la CGEM est un partenaire clé pour réaliser des projets conjoints en Afrique.

Évoquant la participation de la délégation d’hommes d’affaires chinois à cette rencontre, il a indiqué qu’il s’agit d’une “importante délégation” représentant plusieurs entreprises et instituts de recherche chinois, ce qui signifie que “les acteurs économiques en Chine souhaitent vivement renforcer leur coopération avec leurs homologues marocains”.

Plusieurs autres intervenants ont saisi l’occasion pour mettre l’accent sur le fait que “le Maroc possède un vaste réseau en Afrique”, comprenant notamment des banques et des entreprises opérant dans divers secteurs, ce qui constitue un avantage pour monter des projets conjoints sino-marocains en Afrique.

Ils ont également estimé que les idées et les propositions avancées lors de cette rencontre marquaient le début d’un nouveau départ dans les relations entre le Maroc et la Chine en vue d’aller vers l’Afrique, région prometteuse de croissance et de développement.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr