Tchad : La 47e réunion ministérielle de l’Unsac se tient du 3 au 7 décembre 2018 à N’djamena

Les questions sécuritaires en Afrique centrale au cœur de la 47e réunion ministérielle de l’Unsac à N’djamena du 3 au 7 décembre 2018. Photo : LPT

Douala, Cameroun (ADV) – Le président en exercice du comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale, par ailleurs, ministre congolais des affaires étrangères, Jean Claude Gakosso, a ouvert ce 04 décembre 2018, les travaux de la 47ème réunion ministérielle qui se dérouleront à Ndjamena, jusqu’au 07 décembre prochain. Objectif, faire le point sur la situation sécuritaire et géopolitique dans les pays de la CEEAC.

« Tous les six mois se tient cette réunion du comité pour affirmer notre engagement de promouvoir et renforcer les mesures de confiances entre nos Etats. C’est le moment de remercier le bureau des Nations Unies pour l’Afrique centrale (Unoca) et le département des affaires politiques du secrétariat des Nations Unies pour les précieux appuis aux activités du comité», a déclaré Jean Claude Gakosso. Selon le ministre congolais des affaires étrangères, ce comité est un instrument de la diplomatie préventive dans la construction de l’architecture sous-régionale de la paix et de la sécurité dans la sous-région Afrique centrale.

Ainsi, pendant trois jours de travaux, les experts de l’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine (RCA), du Congo, de la République démocratique du Congo (RDC), du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Rwanda, de Sao Tomé et Principe, et du Tchad vont minutieusement examiner les questions sécuritaires de la sous-région.

«Les problèmes de la sous-région sont exacerbés par la circulation et le trafic des armes légères et de petits calibres ; sujet majeur de nos préoccupations. L’examen de la situation géopolitique nous permettra de faire le point sur les évolutions qu’on connu nos pays respectifs », a déclaré le colonel Abdelkerim Deby, vice-président du comité et coordonnateur militaire au ministère des affaires étrangères du Tchad ; avant d’expliquer que « les questions relatives à l’insécurité, les groupes armés, l’extrémisme violent et le terrorisme en Afrique centrale, la question sécuritaire en Rca, le problème de Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, la sécurité et la piraterie maritime dans le golfe de Guinée, le braconnage et l’épineuse question de mercenariat seront largement abordés » au cours des travaux.

Précisons, pour terminer, que cette 47e réunion ministérielle de l’Unsac se tient en présence du représentant envoyé spécial du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (Unoca). À cette occasion, à la fin de la session, le président sortant du comité passera la main à son homologue tchadien.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr