Centrafrique : Lancement des enquêtes et poursuites de la Cour Pénale Spéciale

Toussaint Muntazini Mukimapa, procureur de la CPS. Photo : Minusca/YouTube

Bangui, Centrafrique (ADV) – Les enquêtes et poursuites de la Cour Pénale Spéciale (CPS), cette juridiction mixte instituée pour réprimer les crimes commis en Centrafrique depuis 2003 sont lancées ce 4 décembre à Bangui.

« La publication de la politique criminelle détaillée de la CPS ce jour à Bangui, marque le début des enquêtes et poursuites », a déclaré Toussaint Muntazini Mukimapa, Procureur Spécial de la CPS lors d’une conférence de presse.

Cette politique vise à opérer des choix et à examiner les auteurs présumés des crimes conformément au mandat de la Cour afin d’engager des poursuites.

« Elle a été élaborée sur la base du cadre juridique appliquée à la Cour tel que prévue par la loi organique n°15.003 du 03 janvier 2015 portant création de la CPS. Cette stratégie établit des critères de priorisation des enquêtes et des poursuites qui seront engagées par le parquet spéciale», a annoncé Toussaint Muntazini Mukimapa.

La politique criminelle détaillée ainsi lancée vise aussi à fournir des indications et la Chambre d’instruction prendra toutes les mesures pour assurer un traitement efficace et rapide des plaintes.

Selon les informations du bureau du procureur spécial de la CPS, au moins une vingtaine de plaintes sont en cours d’examen par le parquet spécial et elles seront rendues publiques après cette étude.

La session inaugurale de la Cour Pénale Spéciale a été lancée le 22 octobre dernier à Bangui pour marquer le lancement des activités de cette cour en Centrafrique. Cette stratégie est dévoilée alors que se poursuit la session criminelle, la deuxième de l’année 2018, pour lutter contre l’impunité dans le pays.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr