RDC/Campagne électorale : pour le camp au pouvoir, R. Shadary est en route pour la présidence

Emmanuel Ramazani Shadary. Photo: DR

RDC, Kinshasa (ADV) – Depuis le lundi dernier, le dauphin de Joseph Kabila, candidat à la présidentielle pour le compte du Front Commun pour le Congo, FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, a débuté sa campagne électorale à l’intérieur du pays en commençant par l’ex Katanga.

Selon le porte-parole de la Majorité Présidentielle qui s’exprimait vendredi devant la presse à Kinshasa, des foules enregistrées lors des meetings du candidat du Front Commun pour le Congo, lors de sa campagne dans l’ex Katanga, sont de bons augures et conduisent logiquement Emmanuel Shadary à la présidence de la République.

“Sans nous lancer dans la bataille de l’évaluation des foules entre candidats, nous pouvons dire, et les faits vont le confirmer, que ces masses sont de bons augures et conduisent logiquement Shadary à la présidence de la République”, a déclaré Alain Atundu.

D’après Alain Atundu, les premiers moments de la campagne du candidat numéro 13 à l’arrière-pays notamment à Lubumbashi, Kolwezi et Kamina, confirment et consolident la tendance observée à Kinshasa au stade Tata Raphaël, au stade de Mbuji-Mayi et à Lubumbashi au stade Kibassa.

“L’étape de Kalemie n’a ni démenti ni atténué cette réconfortante et agréable impression. Les déplacements du candidat numéro 13 entraînent des foules immenses et impressionnantes en termes de grande marée humaine. S’il est vrai que cette foule n’est pas nécessairement constituée d’électeurs, il n’en demeure pas moins vrai qu’un candidat qui n’attire pas les foules risque de manquer d’électeurs”, a dit Atundu Liongo.

Pendant ce temps, Félix Tshisekedi candidat à la présidentielle soutenu par l’autre candidat Vital Kamerhe qui s’est désisté en faveur du président de l’UDPS, va débuter sa campagne électorale mardi 04 novembre à Goma au Nord-Kivu dans la partie Est de la RDC.

Lors de leur retour au pays, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe avaient annoncé que d’autres candidats à la présidentielle allaient rejoindre leur plateforme Cap pour le Changement, CACH.

Deux jours après, soit vendredi 30 novembre, un autre candidat à la présidentielle, Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministre dans le gouvernement de Mobutu et Joseph Kabila, s’est désisté en annonçant son soutien à Félix Tshisekedi.

La campagne électorale débutée le 21 novembre dernier va se poursuivre jusqu’au 22 décembre 2018 soit à la veille de la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr