Nigeria : près d’un mois sans travailler pour les professeurs d’université

Les enseignants dénoncent le manque d'investissement dans l'enseignement. Photo : Glomdalen

NEWSROOM (ADV) – Lancée le 5 novembre dernier, la grève paralyse les activités dans toutes les universités et institutions d’enseignement supérieur du Nigeria.

Les activités académiques sont à l’arrêt à l’université d’Abuja comme dans les autres à travers le pays depuis que la Coordination nationale des enseignants d’Universités du Nigeria (ASUU) a lancé son mot d’ordre de grève.

Les enseignants dénoncent le manque d’investissement dans l’enseignement supérieur, ce qui impacte négativement la qualité des classes et les nombreux projets, comme la faculté d’agronomie sur ce campus en construction depuis quelques années, mais inachevé.

La grève du 5 novembre déclenchée par ASUU est la dernière d’une série d’actions menées par le syndicat ces dernières années.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr