Les frontières et la libre circulation font l’objet de consultations de l’UEMOA au Togo

Les Chefs d'État et de Gouvernement de l'UEMOA prennent la pause devant les camera à Lomé, le 30 juillet 2018. Photo : UEMOA

NEWSROOM (ADV) – Le 7ème forum des agents des douanes des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est ouvert mercredi à Lomé, ayant pour objectif de contribuer à l’élimination des barrières tarifaires et non tarifaires.

Les participants venus des huit pays membres de l’Uemoa doivent examiner pendant trois jours les questions liées à la libre circulation des personnes, des capitaux, des biens et des facteurs de production, ainsi que les droits qui y sont attachés.

Ils débattent également de la promotion des échanges intracommunautaires, de même que la conception et la mise en œuvre du transit régional.

Le forum permettra de faire l’examen de l’état de l’intégration, en assurant que la dynamique du modèle d’espace économique intégré de l’Uemoa “est en marche”, a expliqué Koffi Tofio, qui représente le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

Même si les résultats de croissance économique dans l’Uemoa sont appréciables ces deux dernières années, avec un taux de croissance de 6,5% en 2016 et de 6,7% en 2017, a-t-il indiqué, soulignant que beaucoup de faiblesses existent encore et constituent autant de défis à relever.

Selon M. Tofio, le forum de Lomé est l’occasion d’analyser en profondeur les causes de ces faiblesses et d’envisager les solutions, afin de promouvoir une intégration sous-régionale plus forte, plus prospère, plus porteuse d’avenir pour les peuples et les communautés.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr