L’eSwatini interdit les ministres de voyager en première classe aérienne

Le nouveau chef de gouvernement Mandvulo Ambrose Dlamini. Photo: Libération

NEWSROOM (ADV) – Les ministres de l’eSwatini, désormais interdits de voyager en première classe aérienne, a déclaré vendredi, le nouveau chef du gouvernement Mandvulo Ambrose Dlamini, dans le cadre d’une série de mesures d’économie.

M. Dlamini, un chef d’entreprise novice en politique nommé Premier ministre le 27 octobre, a également annoncé qu’il n’allait pas acheter une nouvelle voiture de fonction mais utiliser celle de son prédécesseur.

Les ministres et le chef de gouvernement lui-même, “ne voleront plus en première classe, mais en business quand ils voyageront en mission officielle”, a-t-il précisé. “Tous les autres fonctionnaires voleront en classe économique”.

Les voyages officiels à l’étranger devront être préalablement approuvés pour s’assurer de leur pertinence sur le plan national.

Le nouveau Premier ministre a expliqué préparer un plan de relance économique, dans ce pays pauvre et enclavé d’Afrique australe, qui compte 1,3 million d’habitants.

Le rôle du chef du gouvernement est extrêmement limité dans l’eSwatini, où le roi Mswati III nomme les ministres et contrôle le parlement.

Mswati III, qui règne depuis 1986, marié quinze fois et qui est régulièrement mis en cause pour son train de vie dispendieux, avait surpris son monde en avril en profitant du cinquantième anniversaire de l’indépendance de son pays, le Swaziland, pour annoncer qu’il l’avait rebaptisé en eSwatini.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr