Niger : délocalisation de girafes menacées dans le sud-ouest nigérien

Il y a une vingtaine d'années, un petit troupeau de girafes peralta, une espèce qui a disparu du reste de la planète, fuyant braconniers et prédateurs, avait trouvé un havre de paix dans la brousse de Kouré, une zone au sud de Niamey. Photo : AP / Rebecca Blackwell

NEWSROOM (ADV) – Des girafes d’une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

“C’est pour mieux protéger cette espèce. Dans un premier temps dix girafes -sept femelles et trois mâles- sont concernées par cette translocation vers Gadabédji”, une immense réserve faunique située dans la région de Maradi (centre-sud), a indiqué Almoustapha Garba, ministre de l’Environnement, lors d’un point de presse.

Il y a une vingtaine d’années, un petit troupeau de girafes peralta, une espèce qui a disparu du reste de la planète, fuyant braconniers et prédateurs, avait trouvé un havre de paix dans la brousse de Kouré, une zone au sud de Niamey.

Sous la protection des populations et des ONG, ces grands mammifères, qui attiraient de nombreux touristes, se sont multipliés dans ce sanctuaire d’arbustes et de sols caillouteux. De 50 en 1996, les effectifs des girafes étaient estimés à 612 en 2017, d’après les chiffres du ministère de l’Environnement.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr