Gabon: le 1er Forum continental sur l’observation de la terre s’est ouvert hier à Libreville

Le premier Forum GMES et Africa s’est ouvert le 19 novembre 2018 à Libreville. Photo : Gabonactu

Douala, Cameroun (ADV) – Le 1er Forum de la Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité en Afrique (GMES & Africa) s’est ouvert le 19 novembre 2018 à Libreville, qui a pour objectif de fournir gratuitement aux pays africains des données et des outils d’aide à la décision dans le cadre du développement durable, a-t-on appris, hier, auprès des média locaux.

Organisé sous le thème «libérer le potentiel d’observation de la Terre comme un facteur clé du développement durable de l’Afrique», ce Forum qui regroupe près de 400 participants permettra, selon les organisateurs, de renforcer les capacités en Afrique pour l’exploitation optimal des systèmes des donnés et des technologies d’observation de la terre. Jusqu’au 22 novembre prochain, ces participants discuteront des technologies innovantes dans le domaine de l’observation de la terre avec, en ligne de mire, un appui au développement socio-économique de l’Afrique.

«Le programme GMES et Afrique et les autres programmes antérieurs représentent plus de 15 ans d’une coopération fructueuse avec l’Afrique dans le domaine de l’observation de la terre avec une contribution européenne de plus de 100 millions d’euros », a déclaré le chef de la délégation de l’Union européenne au Gabon, Helmut Rudolf Kulitz.

Précisons que ce premier Forum de la Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité en Afrique est organisé conjointement par l’Agence gabonaise d’études et d’observation spatiale (AGEOS) et la Commission de l’Union africaine.

Selon le directeur de l’AGEOS, Tanguy Gahouma Békalé, l’observation spatiale peut servir à mieux contrôler le flux migratoire clandestin entre l’Afrique et l’Europe, dans la mesure où les données collectées peuvent permettre de lutter contre les changements climatiques et limiter le nombre d’immigrés climatiques de plus en plus nombreux.

Pour rappel, le Programme GMES & Africa a été lancé en 2006 dans la logique du GMES, lancé en 1998 par l’UE et l’Agence spatiale européenne. Il est l’une des plateformes de communication qui favorise l’échange de vues entre observation de la terre, fournisseurs de services et les utilisateurs finaux au niveau local en Afrique.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)