Le Maroc lance des projets ferroviaires de grande envergue

S.M le roi Mohammed VI. Photo : La MAP

Casablanca, Maroc (ADV) – Des projets ferroviaires de grande envergue dans le sillage de l’inauguration du Train à Grande vitesse Al Boraq ont été lancés, samedi, par le roi Mohammed VI, rapportent des médias locaux.

Ces projets visent à accompagner le développement substantiel que connait le secteur, avec notamment le lancement jeudi dernier d'”Al BORAQ”, à améliorer les conditions de confort à bord des trains, à résorber les flux substantiels du trafic et à réduire le temps des trajets.

Le souverain a ainsi procédé au lancement du triplement de l’axe Casablanca – Kénitra, du doublement complet de la ligne Casablanca – Marrakech, des gares dédiées aux Trains à Grande Vitesse, Rabat-Agdal, Tanger, Kénitra et Casa-voyageurs et des nouvelles gares d’Oujda et de Benguerir, des projets d’envergure réalisés pour un investissement global de près de 10,5 milliards de dirhams (MMDH).

>>> À LIRE AUSSI – Maroc : le roi Mohammed VI et Emmanuel Macron inaugurent le premier TGV d’Afrique

Le projet de triplement de l’axe Casablanca – Kénitra, ayant mobilisé une enveloppe budgétaire de 5,2 MMDH, permettra la désaturation du carrefour ferroviaire de Casablanca et multipliera la capacité de cette ligne par 2,5 offrant la possibilité de programmer jusqu’à un départ toutes les 3 minutes.

Les travaux de réalisation dudit projet ont été confiés, à hauteur de 80 pc, à des entreprises nationales, mobilisant 3 millions de journées/hommes et généreront 280 postes d’emploi durant la phase d’exploitation.

L’autre projet structurant inauguré par le roi, est le doublement complet de la ligne Casablanca – Marrakech (174 km), ayant nécessité des investissements de l’ordre de 3 MMDH, il permettra l’augmentation de la capacité de la ligne de plus de 100 pc, outre les retombées environnementaux (6,5 millions de tonnes de GES évitées par an).

Réalisé pour un coût global de 360 MDH, le projet de la Gare de Tanger-ville a consisté en la mise en valeur du bâtiment de l’ancienne gare, ainsi que la construction d’un nouveau bâtiment destiné à accueillir l’ensemble des locaux liés à l’activité grande vitesse. Il a également porté sur le réaménagement des quais (5 quais de 400 mètres linéaires de longueur), et la création d’aménagements extérieurs.

Dans le cadre de sa stratégie de développement, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a réalisé un ambitieux programme de modernisation et de construction de gares ferroviaires, grandes, moyennes et petites. Les nouvelles gares d’Oujda (170 MDH) et de Benguerir (36 MDH) en font partie. Ainsi, ces deux gares ferroviaires permettront d’améliorer les conditions d’accueil et de confort des voyageurs, de renforcer l’offre commerciale en répondant à la progression du trafic voyageurs et d’accompagner le développement urbain des villes desservies.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV)